Césarienne : une autre courbe qui pourrait s’inverser

 

Par Aurélie Haroche – http://www.jim.fr

Bien que ce phénomène ne connaisse pas les extrémités atteintes dans d’autres pays, le nombre de césariennes pratiquées dans notre pays est depuis longtemps un sujet de préoccupation. L’augmentation du nombre de césariennes n’est cependant pas explosive au cours des dernières décennies et l’on observe même une certaine stabilisation autour de 21 % depuis le début des années 2000. Est à contrario en hausse la prévalence de l’utérus cicatriciel qui concernait 11 % des parturientes en 2010 contre 8 % en 1995, un taux qui grimpe jusqu’à 19 % chez les multipares (14 % en 1995). Cette situation n’est évidemment pas sans conséquence quant à la morbidité maternelle. Si cette évolution est en partie liée aux caractérisées démographiques et médicales des mères (âge, surpoids…), elle est également la conséquence de certaines habitudes obstétricales. Diverses études ont permis de montrer que l’indication des césariennes, notamment programmées, ne répondait pas toujours à des critères objectifs mais variait en fonction de l’expérience et des habitudes des équipes.

Un programme pour accoucher d’améliorations

Continue Reading