Césariennes à vif, épisiotomies imposées… Le grand tabou des violences durant l’accouchement

De plus en plus de mères osent témoigner des violences obstétricales qu’elles ont subies, malgré la difficulté de dénoncer de telles pratiques.

En France, 44 % des premiers accouchements s’accompagnent d’une épisiotomie, une opération chirurgicale pourtant censée être pratiquée en dernier recours. (GETTY IMAGES)

 

Lire l’article

You may also like

Laisser un commentaire